La laine

La laine est un matériau d’origine animale constituée de fibres kératiniques provenant d’ovins et utilisé dans la production textile, notamment pour ses capacités d’isolant thermique.

Légalement, on désigne par « laine » les fibres du mouton ainsi que les fibres d’autres animaux tels que la chèvre angora  « laine mohair », le lapin albinos ou lapin angora « Angora », la chèvre dite cachemire « cachemire », le lama, l’alpaga, le guanaco, la chèvre cashgora, chameau domestique, yack etc. La laine est utilisée dans tous les domaines du textile : tricot, vêtements tissés, chaussant, tissus d’ameublement, tapis et autres.

La laine est un bon isolant thermique, notamment du fait qu’elle emprisonne près de 80% d’air dans son propre poids. Elle absorbe et régule l’humidité (1 kg de laine contient environ 150 g d’eau).

Une fibre de laine mesure de 20 à 80 microns de diamètre et sa longueur varie de 2 à 30 cm.

LA TRANSFORMATION DE LA LAINE

La Tonte

Cette opération a lieu au printemps, en général une fois par an. Il arrive que l’on puisse effectuer deux tontes dans l’année, car dans les premiers mois, la laine pousse particulièrement vite.

Le Cardage

Dans cette opération, il s’agit de démêler la laine. Le cardage divise et parallélise les fibres de laine et retient les impuretés végétales qui ont pu rester.
Suivant l’usage final auquel la laine est destinée, elle suivra, à partir du cardage et jusqu’à la transformation en fil, l’un ou l’autre cycle suivants :
le cycle peigné, suivi de préférence par les laines fines. La laine peignée donnera des tissus et des tricots d’aspect sec et fin.
le cycle cardé, suivi par les laines de plus gros diamètre de fibre. La laine cardée donnera des tissus et des tricots d’aspect plus rustique.

Le Filage

Le filage, de manière artisanale, se fait à la main, à l’aide d’un rouet. Une activité qui occupe les journées printanières et les mois d’été.

 

La Teinture

Une fois propre, la laine de mouton est naturellement écrue, grise, marron ou noire. Dans ce cas, la teinture est réalisée aprés le filage.
Certes, le rouge, le vert et le bleu sont des couleurs de base chimique ; mais, par exemple, le orange est obtenu par la cuisson de pelures d’oignon,…

Le Tissage

Réalisé pendant la pèriode hivernale, le tissage consiste à entrecroiser des fils, peignés ou cardés. Les fils disposés dans le sens de la longueur de la pièce de tissu constituent la chaîne, les fils disposés dans le sens de la largeur forment la trame.
Sur le métier à tisser, les fils de chaîne, alignés parfaitement, sont soulevés alternativement pour permettre au fil de trame, entraîné par un petit dispositif qu’anime un rapide mouvement de va-et-vient (la navette) de s’entrecroiser avec eux. Le fil de trame s’aligne perpendiculairement aux fils de chaîne, jusqu’à ce que la pièce de tissu soit terminée.

Le Lavage

Au travers de leur technique, il apparaît certaines spécificités. Notamment en ce qui concerne le lavage.
En plus de se faire encore dans la rivière, il est réalisé en fin de cycle de fabrication. C’est à dire que les pièces sont tissées avec le suin. Ce qui a pour but d’améliorer l’aspect isolant de la laine. Donc de favoriser la capacité calorifique.